L'Antonov au départ de Toulouse Blagnac  DSCF1458 mod  DSCF1461  L’intérieur d’un Antonov ressemble plus à un bateau cargo qu’à un avion. La partie principale est constituée d'une immense soute équipée de ponts roulants où sont placés les conteneurs retenus par de lourdes chaines entre lesquels nous avons du nous faufiler avec nos bagages. Les cabines indépendantes de l'équipage de vol et de l'équipage de manutention sont situées en haut de la soute. 
Le conteneur du PLM (la partie supérieure du satellite comprenant les instruments).  La cabine des manutentionnaires se trouve à l’arrière de la soute. On y accède par une longue échelle.  Les manutentionnaires y ont leurs couchettes et leur cuisine. C’est là que nous avons voyagé (tout juste tolérés). La cabine de pilotage se trouve à l'avant, elle aussi accessible par longue échelle. Les deux cabines sont séparées par l’aile de l’avion et ne communiquent pas.  Notre cabine avec l'équipage de manutention. Il n'y a pas d'hublot et comme on ne nous informe de rien, on ne sait jamais quand l'avion décolle ou d'atterrit. C’est particulièrement impressionnant durant le point fixe avant décollage, les moteurs font un bruit assourdissant et l’avion tremble de toutes parts ce qui donne l’impression que l’on est en train de décoller. Après quelques minutes il faut se rendre à l’évidence qu’on n’a toujours pas bougé. Cela n’a pas l'air d’affecter l’équipage qui continue à vaquer à ses occupations. On ne nous a pas demandé d'attacher nos ceintures, de toute façon, la mienne était cassée. A noter, l'icone rassurante du saint protecteur au dessus de la carte!  La cuisine, tout restera en l'état durant le décollage et l'atterrissage, 
Didier a trouvé un coin pour dormir.  Arrivée à l'aérodrome Yubileyny situé dans le cosmodrome.  Cette piste située au nord du cosmodrome avait été spécialement construite pour la navette russe « Bouran ». Elle est longue de 4500 m et large de 84 m !  DSC 0054  Impressionnant n'est ce pas ! 
J'arrive !  DSC 0067  DSCF1501  A l'arrière, le train attend les conteneurs. 
Ouverture de la porte arrière par où sera débarqué le PLM (le module supérieur de MetOp où se trouvent les instruments).  Le conteneur du PLM.  Ouverture de la porte avant par où sera débarqué le SVM (la partie inférieure du satellite).  DSC 0118 
Le conteneur du SVM.  Bruno notre fier responsable de campagne de lancement.  C'est fait, le PLM est sur le camion, avant d'être transbordé sur le train.